Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

https://www.facebook.com/pages/Baie-de-DouarneneZ-Environnement/136885106338468

L'association est membre de la Coordination Verte et Bleue et adhérente d'Eau et Rivières de Bretagne

http://coordinationverteetbleue.blogspot.fr/http://www.eau-et-rivieres.asso.fr/
e

Publié par bdze

tonnealisier.jpgle 19 octobre 2012, une tonne à lisier traînée par un tracteur sur un chemin de terre a déversé accidentellement (?) son contenu dans un champ bordant la rivière de Lestrevet. Le terrain en forte pente étant déjà détrempé par les pluies importantes, le lisier s'est naturellement écoulé dans la rivière qui, du fait de son fort débit, l'a transporté rapidement vers la mer ! 

Suivant les sources d'informations, la quantité déversée aurait été de 6 m3 (5000 litres) ou le double !

Un arrêté municipal de fermeture de la plage a été pris par le Maire de Plomodiern, Claude Bellin, le temps que le lisier ne laisse plus de traces. Et le Préfet a interdit la pêche aux coquillages sur cette plage, le temps de connaître les résultats des analyses !

Rappelons qu'il est interdit d'épandre à moins de 200 m d'un ruisseau, sur les terrains en forte pente et en cas de forte pluie.

Il faut savoir que ce n'est pas la première fois que ce genre d'incident arrive à Lestrevet !

 

Lu dans le Télégramme, le 26 octobre 2009

Environnement. Le ruisseau de Lestrevet pollué

telegramme.jpg

Constatant une nouvelle pollution du ruisseau de Lestrevet, les riverains ne cachaient pas, hier, leur exaspération. Dépêchés sur place, les services de gendarmerie ont mené l'enquête.

Il est environ 14h30, hier, lorsque les habitants du quartier de Lestrevet constatent une nouvelle pollution du ruisseau du même nom. Ce n'est, en effet, pas la première fois que ceux-ci ont à déplorer une telle situation. Alertés par la forte odeur émanant du ruisseau, ils remarquent une épaisse couche de substance de couleur foncée remontant à la surface. Aussitôt, ils préviennent les services de gendarmerie. Ces derniers ont, tout au long de l'après-midi d'hier, cherché à trouver l'origine de la pollution qui, selon des témoins, serait d'origine agricole. Une forte odeur de lisier se dégageait du cours d'eau.

La pollution, qui couvrait une bande de 400 à 500 m de ruisseau, a ensuite lentement et inexorablement rejoint la mer, située juste un peu plus bas. Outre une enquête de voisinage, les gendarmes auraient ensuite cherché à remonter en amont du ruisseau, en direction des quelques fermes qui s'y trouvent, dans l'espoir de trouver l'origine de la pollution. Acte de négligence ? Pollution accidentelle ? On ignorait toujours, hier soir, les conclusions des recherches menées par les gendarmes. Tout comme les conséquences écologiques d'une telle dégradation environnementale.

Commenter cet article