Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

https://www.facebook.com/pages/Baie-de-DouarneneZ-Environnement/136885106338468

L'association est membre de la Coordination Verte et Bleue et adhérente d'Eau et Rivières de Bretagne

http://coordinationverteetbleue.blogspot.fr/http://www.eau-et-rivieres.asso.fr/
e

Publié par Baie de Douarnenez Environnement (BDZE)

A Quimper, les organisations UDSEA Confédération Paysanne, Attac Quimper Cornouaille, Eau et Rivières de Bretagne, CIVAM 29, Association des producteurs de laits indépendants (APLI), le Groupement des agriculteurs biologiques du Finistère (GAB 29), vous appellent à manifester samedi 11 janvier à 11 h sur le marché du Steir puis devant la préfecture et demanderont une audience au préfet pour orienter la société vers une politique alimentaire et agricole respectueuse de la santé, des emplois, du bien être animal, de la souveraineté alimentaire et de l’environnement.
Venez manifester avec nous contre l’agro-industrie, ferme des 1000 vaches et autres installations nuisibles à l’emploi paysan, à la santé, aux animaux et à l’environnement !
A l’initiative de la Confédération Paysanne et de plusieurs organisations, des paysan-ne-s et des citoyen-ne-s se rassembleront dans la semaine du 7 janvier 2014 devant l’Assemblée nationale et les préfectures pour demander aux député-e-s l’arrêt de la ferme des 1000 vaches près d’Abbeville (Somme).
Ce projet d’une ferme-usine de 1000 vaches et 750 veaux et génisses, couplée à un méthaniseur est tout à fait hors normes, et sort d’évidence du cadre agricole.
- D’un côté, des vaches massivement traitées aux antibiotiques, nourries aux OGM et aux aliments bourrés de pesticides donneront du lait puis de la viande de piètre qualité.
- De l’autre, un méthaniseur qui produira du gaz vendu au prix cher à EDF et des milliers de tonnes de boues résiduelles qui menaceront les nappes phréatiques.
Les animaux deviennent prétexte à produire de l’énergie, généreusement payée par la collectivité nationale. La vache n’est plus au centre de la production, et devient en réalité un sous-produit industriel.
Ce type de projets verront bientôt le jour en Bretagne : le plan Energie méthanisation autonomie azote, EMAA du gouvernement Ayrault d’une part, et le décret du 31 décembre dernier facilitant la création et l’extension des porcheries nous orientent encore vers une agriculture concentrée qui détruit les emplois, nuit à la nature et aux animaux, encourage la spéculation.

 
BDZE : Pour une agriculture non industrielle, samedi 11 janvier à Quimper

Commenter cet article